Articles sur la sagesse de la Kabbale et l' éveil d'une nouvelle conscience
 

Demander pardon

Comment récupérer la Lumière perdue ?

 

   Vous avez causé du mal à quelqu'un, volontairement ou involontairement. Ce quelqu'un souffre et vous sentez du remords pour le préjudice que vous avez occasionné. Comment le réparer ? Comment faire disparaître la douleur de l'autre personne ? Vous suffira-t-il de demander pardon verbalement ?

   Le repentir en hébreu se dit « teshouva ». Le travail de réparer les effets négatifs d'une erreur que vous avez commise comprend plusieurs étapes.

   Supposons que vous avez suscité une dispute avec une personne que vous aimez beaucoup, votre conjoint(e) par exemple, que vous vous êtes laissé dominer par votre réactivité, votre « Désir De Recevoir Seulement Pour Soi-Même ». Vous avez traité cette personne de tous le noms pour avoir contribué au découvert du compte bancaire du ménage.

   1. Vous devez certes demander pardon, reconnaître votre erreur. Cela peut être plus ou moins facile selon votre forme d' ego. Il y a des personnes qui en vérité n'arrivent pas à prononcer le mot « pardon ». Il leur brûle littéralement les lèvres. Souvenez-vous de l' article « Le pouvoir du pardon ». Si vous n'apaisez pas la douleur de l'autre personne, chaque fois qu'au souvenir de votre action, elle souffre de nouveau, c'est comme si de nouveau vous répétiez la même action devant le système de la Création. Vous commettez donc la même erreur une fois et une autre fois encore.

   2. Vous devez réparer le dommage physique causé. Si votre erreur a consisté à jeter par terre et à briser un bibelot cher à votre conjoint(e), il vous sera relativement facile de remplacer l' objet disparu en en achetant un autre semblable. Mais dans le cas d' injures verbales, si le fait de demander pardon ne suffit pas à éliminer l' énergie négative que vous avez générée, comment revenir sur le passé pour le changer ?

   3. Vous devez réparer le dommage moral causé. La Kabbale dit que vous pouvez recréer le passé par le pouvoir de votre esprit. Faites la méditation suivante. En état de relaxation profonde, revivez la situation d'avant votre dispute de la façon la plus intense possible, en mettant à contribution vos cinq sens et non seulement la vue. Sentez de nouveau toute la pression de ce moment, votre envie de vous décharger sur votre conjoint(e) de la responsabilité du découvert de votre commun compte bancaire, votre frustration de ne pouvoir recevoir le superbe appareil photographique digital que vous vouliez qu'il(elle) vous offre pour votre anniversaire. Mais au moment d' exploser comme vous l'avez fait dans la réalité, imaginez que vous réalisez l' immense restriction que vous auriez dû réaliser. Coupez court à votre processus réactif et gardez une attitude calme, sans activer la spirale des accusations et contre-accusations qu'il y eut dans la réalité.

   Si vous arrivez vraiment à revivre cette scène mais en vous comportant de manière « correcte » maintenant, la Kabable assure que vous remplacez l' énergie de la scène réelle par celle de la scène imaginaire. L'autre personne, comme par magie, peut continuer à se souvenir de l' incident, mais sur le plan émotionnel, elle cesse d'en souffrir.

   Peut-être devriez-vous recommencer cette méditation plusieurs fois pour arriver à recréer vraiment la situation et pouvoir changer le film du passé. Il est important, pour l' efficacité de votre visualisation, que vous dominiez bien la ligne du temps qui régit votre conscience durant la méditation. Vous devez faire comme si vous vous souveniez d'un événement passé, mais vous lui donnez un autre dénouement comme si ce dénouement s'était passé réellement. Il ne s'agit pas d'un souhait ou de l' intention d'agir de cette façon dans l' avenir. Vous vous trompez vous-même en quelque sorte en vous souvenant d'un événement supposé passé, mais que votre imagination fabrique en fait de toutes pièces dans le présent.

   Un autre facteur clé pour l' efficacité de la visualisation est l' implication de vos cinq sens et de vos émotions. Plus votre vécu est intense, plus le résultat est satisfaisant. En tout cas, si vous réussissez à enlever ne serait-ce que 50% de la douleur de l'autre personne, c'est déjà mieux que rien.

   4. Vous devez prendre l' engagement vis-à-vis de vous-même de ne pas répéter la même erreur. Là, nous retrouvons ce qui est dit dans le cours en ligne « Débuts dans la Kabbale » sur l' entraînement à la restriction. Le même type de méditation déjà décrit peut vous servir pour vous préparer à affronter des situations difficiles. Utilisez la visualisation mais en déplaçant maintenant votre conscience sur la ligne du temps du passé vers le futur. Ne vivez pas la scène imaginaire sur le mode d'un souhait, vivez-la sur celui de quelque chose qui va réellement se passer, comme le fait de prendre votre voiture demain pour vous rendre à votre travail. Faites intervenir le plus possible vos cinq sens et vos émotions. Et pratiquez la restriction dans votre imagination autant de fois que c'est nécessaire.

   Vous pouvez aussi utiliser un « truc » comme celui-ci par exemple : chaque fois que vous vous trouvez sur le point d' exploser et de risquer d' abîmer votre relation de couple, enlevez lentement votre alliance de votre doigt en vous demandant si la réaction que vous allez manifester va créer de la distance ou non entre vous deux. Si la réponse est positive, ne la manifestez pas, même si tout vous crie que votre conjoint(e) mérite que vous la manifestiez. Ce coup de frein opposé à votre « nature » va révéler de la Lumière nouvelle, et toute la situation éventuellement pourrait vous apparaître sous un jour complètement différent.

   5. Une dernière étape dans le travail de demander pardon consiste à récupérer la Lumière que, par votre erreur, vous avez déviée aux « klipot ». Toute action spirituelle vous permet soit de libérer de la Lumière prisonnière dans ces écorces de négativité, soit de révéler de la Lumière nouvelle. Et vous savez déjà que les actions spirituelles se résument aux trois T : Teshouva, Téfila et Tsédaka. Le fait de récupérer délibérément cette Lumière vous permet d' éviter qu'elle ne revienne à vous sous forme d'une souffrance, suivant la Loi de cause à effet.

   L' acte de demander pardon peut paraître aisé ou plus compliqué suivant votre forme d' ego, mais il est toujours beaucoup plus qu'un simple acte de savoir-vivre. Souvenez-vous à qui vous avez causé de la peine dernièrement et essayez d' éliminer les espaces que vous avez laissés béants dans vos relations. Avant que ces espaces ne se remplissent de trop de négativité, commencez à y révéler la Lumière en parlant le langage du coeur.