La Kabbale : lumière d'une sagesse plusieurs fois millénaire et éveil d'une nouvelle conscience
 

Kabbale Pour Débutants - Partie II

Science et Kabbale, Loi de Cause à Effet et Conscience de la Réalité

 

Le monde visible est-il toute la réalité ?

   Aujourd'hui, la science est sortie de la zone confortable du matérialisme pur et dur. Elle est entrée dans la zone métaphysique. La Mécanique Quantique ou Théorie des Quanta, entre autres découvertes, explique que tout ce qui existe forme une unité indivisible, que tout est connecté avec tout.

   Les scientifiques ont même peur de publier leurs conclusions parce qu'ils courent le risque de passer au yeux du public pour des fous. Ils affirment par exemple qu'un papillon qui bat des ailes en Afrique peut être la cause d'un cyclone aux États-Unis. Cela vous paraît-il logique ? Mais si les scientifiques l' affirment, cela doit être vrai.

   La vérité est que la science moderne, chaque jour davantage, tend à rejoindre la science-fiction. Elle reconnaît par exemple qu'"il n'y a pas de matière au sens traditionnel du terme", que toute masse peut se transformer en énergie, et toute énergie en masse.

   Elle suggère que l’ esprit est une entité qui pénètre tout l' univers, du même ordre que l’ électricité ou la gravitation universelle. Que le "matériau mental" pourrait être mis en rapport avec d' autres entités du monde physique selon une équation du style de celle d'Einstein : E=mc2 . Elle fait l' hypothèse de l' existence d' autres mondes formés d' anti-matière, des mondes qui pourraient même voyager vers le passé...

   Physiciens, astronomes, biologistes, médecins, de plus en plus nombreux et partout dans le monde, aboutissent dans leurs recherches à la conclusion qu'il existe un psychisme de l’ Univers. Ils avancent l' idée que la matière est une manifestation à des degrés divers des différentes formes vibratoires et gravitationnelles d'une "Energie universelle".

   En tout cas, ce que disent les scientifiques aujourd'hui, cette antique connaissance de la vie qu'est la Kabbale l' affirme depuis des milliers d' années. Le fait que vous ne voyez pas de vos yeux la connexion entre le papillon et le cyclone ne signifie pas que cette connexion n' existe pas. Des phénomènes se produisent dans l' invisible et cette réalité invisible est beaucoup plus vaste que le monde visible.

La loi de cause à effet

   Selon la Kabbale, tout fonctionne selon le principe de causalité. Il n'y a pas de hasard, mais une loi de cause à effet, quel que soit la distance en kilomètres et en temps entre la cause et l' effet. Le papillon a été la cause d'un évènement qui a été la cause d'un autre évènement, qui a été la cause d'un autre évènement encore, et ainsi de suite. Une chaîne de millions d' évènements aboutit finalement au cyclone. Une maladie peut se manifester vingt ans après qu'elle fut provoquée par une quelconque raison. Il n'y a pas de coïncidence. Il y a seulement causalité.

   Vous pouvez donc penser que la chance, bonne ou mauvaise, n' existe pas. Il existe une relation de cause à effet que vous ne voyez pas la plupart du temps. Où se trouvent les lunettes qui vous permettraient de voir la connexion entre les phénomènes et les situations ?

   Tout d' abord, vous avez besoin d'une certaine dose de courage pour admettre que vous êtes la cause de votre vie. Quand il s'agit de choses positives qui vous arrivent, bien sûr, vous pouvez reconnaître facilement que vous avez été la cause de ces choses. Mais quand il s'agit de choses qui ne vous plaisent pas beaucoup, il vous coûte d' assumer la responsabilité de leur manifestation.

   De la même façon, quand les détonateurs des choses négatives qui vous arrivent sont d' autres personnes ou des évènements qui vous sont étrangers, le fait de penser que vous avez été la cause de votre infortune vous dérange, vous gêne. Aucun bon sentiment ne peut vous sauver dans ce cas-là. Le chemin vers l' enfer est pavé de bons sentiments.

   Par exemple, vous êtes en train de conduire votre voiture très correctement, très tranquillement. Soudain, un conducteur ivre arrive à toute vitesse et vous heurte par derrière. Qui est coupable de l' accident ? Des policiers au juge, tout le monde va dire que le conducteur ivre est le coupable. Mais pourquoi est-ce que cela vous est arrivé à vous ?

   Cette connaissance de la vie affirme que vous avez été la cause de ce qui vous arrive. Le fait de ne pas voir ce que vous avez fait et quand vous l'avez fait pour provoquer cet accident ne signifie pas que vous n'avez pas la responsabilité du fait. La science appuie ce concept. Vous êtes la cause de tout ce qui vous arrive. C'est difficile pour votre amour-propre d' accepter une idée semblable. Vous avez toujours tendance à accuser une autre personne ou un évènement extérieur à vous des malheurs qui vous arrivent.

   Mais si vous réussissez à vaincre cette forme d' amour-propre, si vous réussissez à reconnaître que tout ce qui vous arrive de mauvais dans la vie a été causé par vous-même, tout de suite vous prenez le contrôle de tout ce qu'il peut vous arriver de bien. Si vous ne l' admettez pas, si vous considérez que les mauvaises choses qui vous arrivent se trouvent hors de vos limites, vous n'allez jamais avoir la capacité de changer votre vie.

   Vous pouvez conclure ici que vous avez besoin de réaliser un changement. Tout le monde, sans exception, est attrapé dans d' innombrables cercles vicieux. Bien sûr, vous avez le vôtre et votre voisin a le sien. Avant d' aborder la manière de réaliser le changement, vous devez d'abord essayer de comprendre quelles sont vos limitations.

Les limitations posées par vos cinq sens et vos émotions

   Vous savez déjà que vos cinq sens sont très limités. Ils vous trompent facilement. Vous savez par exemple que vous pouvez chercher pendant une heure une clé que, finalement, vous trouvez posée en évidence sur la table de la salle à manger. "Nous regardons mais nous ne voyons pas. Nous écoutons mais nous n' entendons pas."

   De plus, vos cinq sens sont relatifs. Par exemple, remplissez trois récipients, l'un avec de l'eau chaude, l' autre avec de l' eau froide et le troisième avec de l' eau tiède. Demandez à quelqu'un qui ne sait rien de l' expérience de mettre la main droite dans l' eau froide et la main gauche dans l' eau chaude pendant une minute. Ensuite, demandez-lui de mettre les deux mains en même temps dans l' eau tiède et demandez-lui comment est la température de l' eau. Cette personne, avec sa main droite, va sentir que l' eau est chaude, et avec sa main gauche que l' eau est froide. Donc, quelle est la sensation véritable ?

   La même confusion se produit dans le domaine émotionnel. Vous pouvez aimer et haïr la même personne en même temps. Vos cinq sens ne vous montrent pas la vérité. Ils dépendent de ce qui s'est passé auparavant pour vous.

   Cela est très embêtant. Quand vous jugez ou évaluez une situation physique, vous vous trouvez sous l' influence de vos cinq sens. Sur le plan sentimental ou émotionnel, vous êtes sous l' influence de votre raisonnement logique. Si vous sortez d'une mauvaise relation de couple qui vous a causé beaucoup de souffrances, n' importe quelle autre relation un peu meilleure peut vous paraître merveilleuse, même si elle n'est pas réellement pour vous. Vous vous engagez, vous vous mariez et, un an après, vous vous retrouvez vide, vous demandant où est passé l' amour.

   Vous ne savez jamais où se situe le point zéro pour savoir où se trouve le plus et où se trouve le moins. Vous n'avez jamais un centre, un point de référence fixe. Ceci dit, votre esprit est beaucoup plus complexe que votre main. Votre esprit ne dépend pas du temps. Il y a de nombreux aspects différents dans votre vie. L' exemple de la relation de couple est en réalité très simple, très rudimentaire. Il sert seulement à comprendre le concept.

   Les situations dans la vie réelle sont toujours beaucoup plus enchevêtrées. Des complexes de l' enfance peuvent subsister jusque dans le présent, vous empêchant de savoir si telle situation est bonne ou mauvaise, est pour vous ou non. Vous faites face aux situations avec l' expérience que vous avez accumulée, non avec des indices clairs et invariables pour évaluer les choses, les gens et les évènements. Vous ne savez pas où vous êtes réellement. Alors, vous réagissez seulement à des sensations relatives.

Les limitations posées par votre esprit logique

   À présent, qu'est-ce qui se passe avec votre esprit logique ? C'est apparemment quelque chose d' invariable et, par conséquent, de solide.

   Considérez l' exemple suivant d'une expérience qui fut réalisée avec des puces. Ce sont des insectes qui peuvent sauter trois cents fois plus haut que leur taille. On a placé des puces dans un récipient en verre et, au bout de très peu de temps, toutes sont sorties du récipient. On a répété l' opération mais cette fois on a placé aussi un couvercle sur le récipient pour empêcher que les puces ne sortent.

   Elles ont commencé à sauter et à se cogner contre le couvercle jusqu'à ce que, au bout de plusieurs heures, elles ne se cognaient plus. Elles continuaient à sauter mais jusqu'à une hauteur juste en dessous du couvercle pour ne pas s'y heurter. Alors, on a enlevé le couvercle et les insectes continuaient à sauter sans jamais sortir du récipient.

   Vous êtes semblable à l'une de ces puces. Dans la vie, vous butez contre des couvercles psychologiques placées par votre éducation, votre culture ou votre expérience. Vous établissez des limites dont vous n'allez plus jamais sortir. Vous le faites de manière logique. Si vous essayez de réussir quelque chose dix fois, et dix fois vous échouez, vous n'allez plus faire l' effort pour que cela aboutisse. Mais qu'est-ce qui vous garantit que la onzième fois que vous essayez, vous n'allez pas produire un résultat positif, vous n'allez pas réussir à enlever le couvercle ou découvrir qu'il a disparu ?

   Un enfant qui n'aime pas son professeur de mathématiques ne va pas faire des efforts pour apprendre cette matière. Son professeur conclut qu'il n'a pas des aptitudes pour les mathématiques et tout son entourage le croit. Cet enfant finit par le croire lui-même et grandit ensuite avec ce couvercle sur lui.

   En plus de construire des parois autour de vous, vous utilisez aussi des loupes qui agrandissent des situations. Des loupes qui font par exemple que vous avez peur de choses insignifiantes. Vous marchez ainsi dans la vie, à côté de vos chaussures. Que pouvez-vous bien faire pour dorénavant marcher dans vos chaussures?

Qu'est-ce que la réalité illusoire ?

   Les sciences physiques d' avant-garde ont ainsi miné le rassurant édifice de votre compréhension classique de la réalité. Elles décrètent que le monde que vous pensiez "objectif", fait de briques fondamentales séparables et immuables, est "essentiellement indéterminé". Elles vont même jusqu'à faire l'hypothèse que la réalité est une sorte d' immense hologramme, un univers fantôme dont vous êtes partie intégrante, un monde virtuel incroyablement détaillé.

   Les pincipaux artisans de cette révolution conceptuelle ont été le physicien David Bohm, le neurophysiologue Karl Pribram, le Dr Kenneth Ring, le Dr Stanislav Grof, le physicien Fred Alan Wolf, le Dr F. David Peat, le physicien Alain Aspect, le physicien Robert G. Jahn et la psychiatre Brenda J. Dunne, pour ne citer que les plus connus.

   Comprenez bien cependant ce que signifie cette notion d' illusion. Le monde physique n'est pas illusoire dans le sens que derrière l' illusion il n'y a rien. C'est son existence "objective" telle que vous la concevez qui est illusoire. Vous baignez dans une symphonie immensément vaste d' ondes, de fréquences, de résonnances, dont vos sens captent seulement une infime parcelle. Ce que vous croyez connaître, les objets de tous les jours, tables, lits, arbres, voitures, nuages, les odeurs, les bruits, etc., est la traduction opérée par votre cerveau de cette infime parcelle de réalité que vous arrivez à capter.

   La matière est donc quelque chose de trompeur. Ignorez si vous voulez la Physique des Quanta selon laquelle toutes les choses dans l' univers sont à la fois et indifféremment corpusculaires et ondulatoires. Mais même si vous vous accrochez à l'aspect "physique" de la matière, 99% de ce qui semble être une masse solide, un meuble, un arbre ou votre propre corps, est en fait du vide. Savez-vous que, par rapport à l' espace qu' occupe l' atome, son noyau est comparable à une fourmi au milieu d'un terrain de foot-ball ? Cet espace est déterminé par le mouvement très rapide des électrons autour du noyau.

   Regardez comment fonctionne un ventilateur de plafond. Le mouvement de ses deux ailes fait qu'il occupe davantage d' espace que ce qu'il occupe réellement comme matière. Ce mouvement le fait se comporter comme un corps solide qui occupe tout cet espace. Mais c'est une illusion. Quelle que soit la vitesse du mouvement des ailes, elles demeurent les mêmes. Tout le reste de l'espace où se réalise le mouvement est vide.

   Sans vouloir entrer dans de longs développements à ce sujet, il est possible de dire que le temps est également quelque chose de relatif. Il n' existe pas comme vous le percevez.

Votre réalité est déterminée par votre conscience

   Regardez l' image célèbre, abondamment utilisée par les tenants de la Psychologie de la Forme, où certains voient une vieille femme laide et d' autres une jeune dame élégante. La particularité de ce genre d' image est qu'un même élément peut être perçu et interprêté de deux façons complètement différentes. D' autre part, si vous y voyez une chose, vous ne pouvez pas y voir l' autre en même temps. Pour tous cependant, la réalité est la même. Et si vous montrez cette image à des enfants, vous serez surpris de les entendre dire qu'ils voient un porc-épic. Alors, comment percevez-vous la réalité ? Qu'est-ce qui détermine que vous percevez une chose et votre voisin une autre ?

Votre conscience est la cause de la perception de votre réalité
Votre conscience : la cause de votre réalité

   Cet exemple illustre un concept de la Kabbale selon lequel la réalité telle qu'elle vous apparaît est déterminée par votre conscience. C'est votre conscience qui conditionne votre manière de percevoir la réalité. Changez votre conscience et vous allez voir autre chose. Si vous savez comment contrôler et utiliser votre conscience, vous pouvez changer la réalité elle-même. Par conséquent, une situation qui auparavant pouvait vous sembler très triste est susceptible de changer du tout au tout pour révéler une énorme énergie de bonheur, par le simple maniement de votre conscience.

   Mais où donc se situe l' origine de tout ceci ? Où a commencé l'univers ? Selon la science, l' univers a commencé avec le Big Bang, cette explosion mystérieuse que les scientifiques ont essayé de décrire, en mesurant sa force, la vitesse d'expansion de la matière, etc. Pratiquement tous les scientifiques sont d' accord aujourd'hui pour admettre que l' univers s'est développé à partir d'une explosion en un point. Mais aucun d'entre eux n'a la moindre idée sur ce qui a causé une explosion de cette nature, ni sur le lieu d'où elle est partie, ni sur ce qui existait avant elle. Et trop occupés à vouloir décrire comment s'est formé l'univers, ils laissent complètement de côté la question : "Pourquoi s'est formé l' univers ?".

 

 

* * *

Sommaire du Cours

1- Origine, histoire et enseignement de la Kabbale
2 - Science et Kabbale, loi de cause à effet et conscience de la réalité
3 - La vraie réalité : Lumière Sans Fin et Récipient Primordial
4 - La réalité matérielle : un cadeau du Ohr Ein Sof au Récipient
5 - La restriction : condition pour recevoir la Lumière
6 - La restriction : comment partager dans le sens spirituel

* * *